Les clés pour piloter votre bateau avec les outils de routage et de programmation !

Tic tac tic tac… Nous voici désormais à trois jours du grand départ de notre tour du monde ! A l’approche du coup d’envoi de la course, Alexandre Kowalski vous livre de nouveaux conseils, qui vous seront très utiles pour prévoir la trajectoire de votre bateau. C’est parti pour un nouveau tuto “sur-mesure” pour la flotte du Groupe Bellion !

Le compas, situé en bas à gauche de votre écran, est un outil super important. 

Quand on fait tourner la boussole, on voit que le cap, l’angle, l’allure (tribord / bâbord) et la vitesse du bateau changent. La vitesse du vent reste la même, ce qui est logique (elle est indiquée en noeuds ou km/h, au choix dans les paramètres).

Il existe deux manières de définir un cap : soit en ligne droite, soit en mode vent. 

La ligne droite est préférable lorsque l’on navigue à proximité des côtes, de manière à maîtriser sa trajectoire pour éviter les cailloux par exemple.

Le mode vent permet de donner une consigne de direction au bateau, en lui demandant par exemple de naviguer au près sur un bord. On l’active avec le petit cadenas bleu situé en bas à droite. Votre bateau se débrouillera alors pour rester au près, même si cela l’amène à suivre une trajectoire un peu dans tous les sens. Le mode vent est très utile quand on navigue au large, en permettant d’être sûr que le bateau ne change pas de direction. 

Le routage. Il existe un logiciel de routage intégré au jeu. Vous y accéderez en cliquant sur cet icône :

Un curseur rouge s’affiche, que l’on peut positionner précisément à l’endroit où l’on souhaite aller. Le logiciel vous proposera alors un routage sur les prochaines 24h et vous suggèrera des “waypoints” (points d’étape) à positionner pour vous rendre le vite possible vers le point souhaité. Le routage est un bon indicateur lorsque l’on a des choix difficiles à prendre d’un point de vue tactique.

Pour ceux qui veulent aller plus loin, il existe des routeurs externes au jeu comme Zezo ou VRZen. Ces routeurs utilisent les mêmes fichiers météo que ceux du jeu. Seul le “pas” de calcul change. Ainsi, certains routeurs indiqueront un point toutes les 5 minutes, alors que d’autres le feront toutes les heures.

Focus sur le site de routage Zezo.org

Mon préféré ! Lorsque l’on arrive sur le site, il faut d’abord sélectionner la course à laquelle on participe. L’interface peut faire un peu peur au début, mais l’outil n’est pas si compliqué à prendre en main. 

Pour commencer, il faut compléter les coordonnées de son bateau en haut à droite de l’écran. Sur Google Chrome, il existe une extension pour que la position du bateau se mette à jour automatiquement sur le site, ce qui est bien pratique !

Les lignes bleues montrent l’avancement du bateau toutes les 3h. Plus les lignes sont espacées, plus on va vite. Il faut donc éviter les zones où les lignes se contractent. 

Chaque point noir indique un changement de trajectoire. En positionnant la souris sur ces points, on obtient un certain nombre d’informations / conseils comme la voile qu’il faut utiliser, l’angle par rapport au vent (TWA)… etc. 

Il est possible de faire défiler la prévision dans le temps en allant sur la case “Now” en haut à droite et en jouant avec le curseur.

La programmation est accessible via le bouton “Expert”, situé à droite de l’écran.

Cet outil permet de définir un programme de navigation, en demandant par exemple au bateau de faire un virement ou un empannage à une certaine heure. On choisit l’heure dans le menu de gauche, puis sa trajectoire en utilisant le compas ou en activant le mode vent avec le petit cadenas. Dans la version standard du jeu, on peut faire jusqu’à 2 programmations / jour. Ce chiffre augmente à 9 programmations / jour avec le Full Pack.

Attention à bien différencier la programmation et le routage !

La programmation a une notion de temps. Par exemple, on va dire au bateau de faire une manœuvre dans 6 heures. Attention, les programmations peuvent évoluer si la prévision météo change.

Le routage a une notion de trajectoire. Par exemple, on va dire au bateau de passer par tous les points (waypoints) indiqués, peu importe le vent. Même s’il y a un changement météo, le bateau suivra la route indiquée. C’est très pratique pour éviter certains obstacles (cailloux, îles…) qui se dresseraient sur votre route.

Et pour ceux qui veulent naviguer comme les pros…

Les polaires de vitesse sont accessibles via le bouton “Expert”.

Cet outil permet d’apprécier la vitesse du bateau en fonction de son allure et de la force du vent. Les polaires sont très utiles dans le cadre d’un routage car elles permettent de trouver les meilleurs compromis angle / vitesse, surtout dans les allures au portant et au près.

Plus le vent est fort, plus les polaires grandissent, et plus le bateau va vite. Mais au bout d’un moment, s’il y a trop de vent, elles diminueront, indiquant ainsi un ralentissement du bateau. 

Pour plus de précisions, il faut bien penser à cocher toutes les options dont on dispose sur le jeu dans la partie gauche de l’écran.